Ajouté au panier
  1. Home
  2. Blog
  3. Imprimer
  4. 2019
  5. Bruit et concentration

Bruit et concentration

  • 2 minutes de lecture

D’après la SUVA, les émissions sonores et les vibrations font partie du quotidien de 200 000 personnes sur leur lieu de travail en Suisse. La plupart du temps, les protections auditives protègent suffisamment. Mais les nuisances sonores sont un sujet très personnel et peuvent fortement déranger dans les bureaux en open space. Cela a un impact sur la concentration.

Un téléphone sonne quelque part, la photocopieuse ronronne, les bribes de conversation du bureau d’à côté arrivent jusqu’à nos oreilles – il devient difficile de se concentrer. Mais dans de nombreux bureaux en open space, c’est le lot du quotidien. Le problème majeur: Il est tout simplement impossible d’échapper à l’omniprésence de tels bruits de fond. Notre oreille reste en quelque sorte en permanence attentive et perçoit tous les bruits autour de nous – consciemment ou non. Il est donc par exemple presque impossible d’ignorer les appels de notre voisin de bureau. Notre cerveau tente de suivre la conversation et de comprendre constamment ce qui est dit. Il devient alors quasiment impossible de se concentrer sur sa tâche principale. 


Effet boule de neige et architecture intérieure moderne

De plus, il arrive régulièrement qu’une personne ait tendance à parler au-dessus des bruits existants simplement pour pouvoir se faire entendre – et c’est là qu’apparaît un effet boule de neige. Autrement dit, le niveau sonore continue d’augmenter.

Notre architecture intérieure moderne avec ses surfaces plutôt planes et froides amplifie également le niveau sonore. Les bureaux modernes manquent souvent de tapis ou de rideaux absorbant une certaine limite sonore. Ainsi, le bruit se diffuse sans problème dans l’espace, il est encore plus réfléchi par les murs et plafonds nus et est donc ressenti bien plus fort.

Solutions possibles
Toutefois, nous ne sommes pas totalement à la merci de ces sources de bruit qui dérangent. Le son direct est interrompu ou absorbé grâce aux tapis, plantes, étagères ou ce qu’on appelle écrans acoustiques qui séparent les bureaux. Des bouchons d’oreilles ou des casques (bien entendu sans musique) peuvent aussi servir de solutions individuelles pour se concentrer sur une tâche en cours. 

Par ailleurs, les imprimantes et photocopieuses devraient se situer dans un seul et même lieu – et dans l’idéal, ne pas faire trop de bruit, comme la série couleur LED extrêmement silencieuse de Brother.

Plus par Imprimer

Vous aimerez peut-être aussi

Error: Generic Text label 'Back to top' doesn't exist (Site: 'MAIN-CH').